13 novembre 2012, séminaire Périphéries: Benoît BUQUET, « Le design graphique comme objet périphérique. Etudes de cas et questions posées à l’histoire de l’art »

Benoît Buquet est maître de conférences en histoire de l’art à l’Université François-Rabelais

L’intervention propose d’envisager le design graphique comme un moteur privilégié permettant d’interroger une double acception du terme périphérique, selon que ce dernier est adjectivé ou substantivé. Le design graphique apparaît comme objet périphérique car réputé extérieur à l’histoire de l’art et venant troubler ses lisses catégories. Il peut aussi être considéré comme un périphérique, au sens presque informatique car il se pense bien souvent comme connecté à une « unité centrale » – une œuvre d’art, un produit, une exposition, un discours, etc… Entre nature ancillaire et désir d’autonomie, l’appréhension du design graphique reste difficile. Quid de la validité des frontières entre artiste et graphiste ? Les quelques études de cas sélectionnées s’inscrivent au sein de pratiques artistiques du second XXe siècle. L’analyse attentive de certaines images participera ainsi d’une histoire des arts traversée par la culture visuelle et ses flux.

Le débat qui suivra sera animé par Magali Le Mens, Docteur en histoire de l’art contemporain, Boursière post-doc au Centre allemand d’histoire de l’art.

Mardi 13 novembre 2012, 17h-20h, salle 325. L’entrée est ouverte à tous.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 25 novembre 2013

    […] soir, j’ai pu assister à l’intervention de Benoit Buquet dans le cadre du séminaire de l’Intru. Sa conférence s’intéressait à l’histoire du design graphique des années 1950 aux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *