8 octobre 2013, séminaire Subversions: Stephen BANN, “L’invention du passé, l’histoire de l’art face à ses contradictions”

Le séminaire de l’équipe INTRU reprend dès le 8 octobre, avec pour ligne directrice la « subversion ». La première séance accueillera Stephen Bann. Comme chaque séance, elle est ouverte à tous!

 

Attention, changement de salle. La séance se tiendra amphi C.

 

Stephen Bann est professeur émérite de l’université de Bristol

En avril 2014, le musée des beaux-arts de Lyon inaugurera sa grande exposition L’Invention du passé consacrée à la peinture de genre historique en Europe au XIXe siècle. Il s’agira d’envisager sous un jour nouveau une production artistique qui a profondément transformé le genre de la peinture d’histoire classique pour en faire l’expression d’une conscience historique nouvelle. Alors que les romans historiques d’un Walter Scott circulaient dans toute l’Europe, les peintres ont eux aussi donné naissance à un imaginaire et une représentation du passé sur lesquels se sont construits les mythes nationaux. L’exposition lyonnaise offrira une relecture européenne du phénomène, prenant à rebours les discours nationalistes qui ont longtemps instrumentalisé ces images à leur compte.

Cette exposition doit beaucoup aux travaux de Stephen Bann, le commissaire principal de cette exposition avec Stéphane Paccoud, conservateur du musée des beaux-arts de Lyon. Les ouvrages de Stephen Bann sur la représentation de l’histoire au XIXe siècle ont en effet ouvert des alternatives indispensables, révélant les distorsions qui se sont opérées dans le discours de l’histoire de l’art face à des artistes qui échappent aux attentes modernistes et formalistes. Bann a ainsi subverti le champ d’étude de l’histoire de l’art en investissant entre autres celui de l’histoire de la culture visuelle.

Cette séance introductive avec Stephen Bann sera l’occasion de discuter du projet actuel de l’exposition lyonnaise, dont l’équipe InTRu est partenaire, et de revenir sur des questions méthodologiques et théoriques qui ont conduit à une reconsidération radicale et transnationale de ces productions artistiques, longtemps négligées par les historiens de l’art.

9781861890078

Stephen Bann est professeur émérite de l’université de Bristol. Il est l’auteur, entre autres, de The Clothing of Clio: A Study of the Representation of History in Nineteenth-Century Britain and France, Cambridge, 1984 ; The Inventions of History: Essays on the Representation of the Past, Manchester, 1990 ; Romanticism and the Rise of History, New York, 1995 ; Paul Delaroche, London, 1997 ; Parallel Lines: Printmakers, Painters, and Photographers in Nineteenth-Century France, Yale, 2001 ; Ways Around Modernism (Theories of Modernism and Postmodernism in the Visual Arts), London, 2006.

 

Mardi 8 octobre 2013, 17h-20h, Amphi C. L’entrée est ouverte à tous.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *