10 décembre 2013, séminaire Subversions : Daniel TRON

Daniel Tron est professeur agrégé à l’université de Tours.

 

« Fear and Loathing in Las Vegas : récit subversif et subversion du récit »

 

L’oeuvre de Hunter Thompson tend aux Etats-Unis un miroir déformé par les drogues psychédéliques que l’inventeur du « Gonzo journalism » collectionnait avec la même rigueur que les faits politiques de son époque.

Fear and Loathing in Las Vegas : a Savage Journey to the Heart of the American Dream, publié dans le magazine Rolling Stone en 1971, dresse le testament de la contre-culture et peint le portrait d’une civilisation dont les valeurs s’inversent et disparaissent dans un kaléidoscope clinquant et cauchemardesque. A l’aube du XXIème siècle, l’adaptation cinématographique de Terry Gilliam, que le même sentiment de « peur et de dégoût » a poussé à quitter les Etats-Unis en 1967,  traduit en images ce voyage initiatique qui détourne le road-movie d’apprentissage. Texte et film inscrivent dans la structure même du récit la perte de sens, d’unité et d’idéal d’une génération brûlée par la flamme d’une liberté qui n’éclairait plus le monde mais maquillait par des néons aveuglants les ombres qu’elle projetait sur elle-même.

Mardi 10 décembre 2013, 17h-20h, salle 325. L’entrée est ouverte à tous.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *