26-27 mai, journées d’études : « Archives d’architectes. Mémoire, histoire & création »

Les jeudi 26 et vendredi 27 mai prochains auront lieu, à la Laverie, deux journées d’études intitulées « Archives d’architectes : mémoire, histoire & création », co-organisées par le laboratoire InTRu (université de Tours) et le laboratoire CRIHAM (université de Poitiers) dans le cadre du projet de recherche ARC « Corpus numérique du patrimoine architectural et urbain en région ».
fn 
Ces rencontres visent à réunir universitaires, chercheurs de l’Inventaire, acteurs publics de l’architecture, de la Culture et du Patrimoine en région, et professionnels libéraux ou salariés, autour d’une réflexion sur la collecte et l’exploitation des archives d’architecture, et leur rôle dans la constitution des savoirs, en particulier pour la période du XXe siècle.
cvb
Joël Hardion (architecte), Projet du Centre Urbain du quartier des Fontaines, à Tours, vue perspective, 1972 [source : Archives communales de Tours, 273 W 16].

Joël Hardion (architecte), Projet du Centre Urbain du quartier des Fontaines, à Tours, vue perspective, 1972 [source : Archives communales de Tours, 273 W 16].

b
ARGUMENTAIRE
b
Bien qu’appartenant à un passé récent, les édifices du siècle dernier comportent encore de nombreux angles morts sur le plan scientifique. La connaissance de la production architecturale et urbaine en région, avant 1945, rejoint dans ses problématiques d’identification des acteurs et de conservation des sources, les difficultés déjà rencontrées pour le XIXe siècle. La collecte d’archives relative à cette période n’est pourtant pas close, et de nombreux fonds restent à exploiter. Les entreprises de valorisation du patrimoine industriel et les problématiques de reconversion ou de réhabilitation de bâtiments tels que les bains-douches, les stations-service ou les dépôts ferroviaires démontrent l’actualité de ces questions et l’attente de réponses en provenance des historiens.
b
L’accélération de l’Histoire à l’après-guerre, ainsi que le passage à la grande quantité et à la sérialité, génèrent quant à eux des enjeux inédits, notamment en raison de l’augmentation du volume de l’archive et du nombre de ses producteurs. Il paraît urgent de retracer les fils d’un bâti qui est aujourd’hui le plus frappé par la péremption et par le renouvellement, et qui disparaît parfois avant même d’avoir pu intégrer les champs réflexifs de la patrimonialité. Si les grands ensembles ou l’architecture industrielle intègrent peu à peu l’histoire de l’art depuis une trentaine d’années, les exemples connus et valorisés demeurent centrés en région parisienne, et de nombreux impensés subsistent encore en région en dépit des efforts des différents protagonistes précités. Ces journées d’études entendent donc proposer des réflexions entre partenaires provenant de différents horizons professionnels, autour de la collecte et de l’exploitation des archives. Le but est la formation de corpus d’édifices, d’ensembles architecturaux, mais aussi d’aménagement routiers ou paysagers concernant l’espace périurbain ou rural, témoignant des modes de faire du XXe siècle en régions Centre-Val-de-Loire et Poitou-Charentes. Les discussions s’attacheront aussi à proposer des stratégies pour la prise en compte du récent et du pas-encore-archivé : centralisation des CV des architectes, suivi des PC au moyen des SIG, bases de données géoréférencées, etc. Pourront aussi être évoqués les particularismes liés aux différents producteurs de l’archive, orale ou écrite : maîtres d’ouvrage, SEM, bailleurs sociaux, agences d’urbanisme, services municipaux, élus, etc, invitant à reconsidérer le primat de la parole de l’architecte dans l’élection des objets. Ces journées d’étude interviennent enfin au moment critique de la prise en compte des archives électroniques, tant pour les plans et documents graphiques – BIM compris – que pour les correspondances par mail : l’interaction avec les architectes, premiers concernés par la sauvegarde pérenne de leurs propres travaux, sera essentielle.
b
Premier jalon d’un programme destiné à établir une systématique dans une optique de valorisation et de diffusion, cette table ronde vise à interroger l’ensemble des moyens d’exploiter l’archive pour servir le scientifique comme l’architecte, et entrer dans une démarche pédagogique vis-à-vis du grand public, tant dans une perspective historienne qu’opérationnelle.
b
b
PROGRAMME
b
b
Table ronde : État des lieux
Jeudi 26 mai 2016 – 19h30 / 21h30
b
b
Modérateurs
Nabila Oulebsir, maître de conférences en histoire de l’art contemporain (Université de Poitiers)
Jean-Baptiste Minnaert, professeur d’histoire de l’art contemporain (Université de Tours)
Introduction
b
Intervenants

David Peyceré, conservateur du patrimoine, responsable du Centre d’archives d’architecture du XXe siècle (Cité de l’architecture et du patrimoine)
Depuis 1980, la constitution d’une collection d’archives d’architecture sur le XXe siècle en France

Jean-Claude Drouin, architecte, ancien directeur de l’Agence d’urbanisme de Tours
Les maquettes d’architecture, leur utilité pour le projet et leur conservation

Xavier Clarke, architecte (ABF), chef du service territorial de l’Architecture et du Patrimoine du Loiret, responsable de la mission de coordination de l’architecture et du patrimoine (DRAC Centre-Val de Loire)
La politique de valorisation du patrimoine récent en région Centre-Val de Loire

b
Cocktail dînatoire

b

Table ronde : Séminaire méthodologique
Vendredi 27 mai 2016 – 14h / 18h

b

Modérateur
Charlotte Jelidi, historienne de l’architecture contemporaine, associée à l’InTRu (Université de Tours)

Intervenants
Hugo Massire, doctorant en histoire de l’art contemporain (Université de Tours)
L’architecte de papier : quelle esquisse de l’individu par l’archive ? Proposition de regard sur Pierre Dufau (1908-1985)

Camille Conte, doctorante en histoire de l’art contemporain (Université de Poitiers)
De l’architecture photographiée à l’image conservée : les archives photographiques des architectes Alfred-Nicolas Normand (1822-1909) et Lucien Roy (1850-1941)

Amayranni Zarate, master 2 en histoire de l’art contemporain (Université de Tours)
Les fonds d’archives de l’architecte Michel Marconnet (né en 1926) : traitement et valorisation

Audrey Jeanroy, docteur en histoire de l’art contemporain, associée à l’InTRu (Université de Tours)
Claude Parent (1923-2016). Sur l’échelle de la renommée : archive vivante et fixation de la mémoire

Estelle Pouillou, doctorante en histoire de l’art contemporain (Université de Tours)
Louis Arretche (1905-1991). De l’analyse historienne à l’outil prospectif : la numérisation des archives

Olivier Prisset, doctorant en histoire de l’art contemporain (Université de Tours)
Les Dauvergne (1851-1937). Les archives à la disparition d’une agence d’architectes : l’inconstance d’une transmission

b

Table ronde : Perspectives
Vendredi 27 mai 2016 – 19h30 / 21h30

b

Modérateurs
Nabila Oulebsir, maître de conférences en histoire de l’art contemporain (Université de Poitiers)
Jean-Baptiste Minnaert, professeur d’histoire de l’art contemporain (Université de Tours)

Intervenants
Hugo Massire, doctorant en histoire de l’art contemporain (Université de Tours)
Open data, SIG et bases de données, les nouveaux outils de l’historien de l’architecture

Lydiane Gueit-Montchal, conservateur en chef du patrimoine, directrice des Archives départementales d’Indre-et-Loire
Conserver et valoriser les archives d’architecture : le rôle des services publics d’archives

Elke Mittmann, directrice de la Maison de l’architecture du Centre-Val de Loire
Archives d’architectes, une mémoire pour demain

Sylvie Le Clech, conservateur général du patrimoine, directrice régionale des affaires culturelles de la région Centre-Val de Loire (DRAC Centre-Val de Loire)
En quoi les archives d’architecture nous parlent-elles de la création ?

b

Clôture des journées

b

Cocktail dînatoire

b

,,
Le programme détaillé des journées est à retrouver en suivant ce lien : 2016_Archives_architectes_progr.
b
L’affiche est disponible par ici : 2016_Archives_architectes_aff_1600.
b
Une invitation est téléchargeable par là : 2016_Archives_architectes_invitation.
b
L’entrée est libre et gratuite. Merci de confirmer votre présence avant le 20 mai 2016.
b

logo la laverie couleur1La Laverie

9, rue du Port
37520 La Riche
Tél. : 02 47 38 99 42
asso@lalaverie.net


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 13 mai 2016

    […] détaillé, l’affiche et l’invitation relatifs à cet événement. Veuillez trouver ici l’argumentaire […]

  2. 22 novembre 2016

    […] numérique du patrimoine architectural et urbain en région ». Cet événement fait suite aux journées « Archives d’architectes » tenues à Tours en mai dernier. b PROGRAMME b 10h-13h  b Nabila Oulebsir, maître de conférences en histoire de l’art […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *