Séminaire 2016-2017 — Des transferts culturels à l’histoire de l’art connectée. Quels enjeux ?

Pour l’année 2016-2017, le séminaire de méthode de l’InTRu explore l’actualité de la recherche dans le domaine des transferts artistiques et culturels ainsi que de l’histoire connectée.

La notion de transferts culturels, empruntée à l’anthropologie en passant par la littérature comparée, est née des travaux pionniers de Michel Espagne et Michael Werner dans les années 1980. Elle engage la réflexion sur les mobilités, la diffusion et les réceptions d’individus, d’idées, d’objets et d’images, en prêtant une attention particulière aux processus d’adaptation à une culture étrangère, ainsi qu’à la contribution de l’art à la construction des identités. Proche de cette approche, le séminaire abordera également des questions méthodologiques liées à l’« histoire connectée », telle que Sanjay Subrahmanyam l’a pensée dans ses travaux des années 1990, en opposition à une « histoire globale » qui se voudrait universelle mais qui serait en réalité fatalement eurocentriste, ne puisant ses sources que d’un seul côté. Dans l’écriture de l’histoire d’échanges, cette méthode incite à croiser les différents types de sources de toutes origines, en leur apportant – dans une approche relative aux études culturelles qui cherche à déhiérarchiser les objets d’étude – la même attention scientifique.

Le séminaire est ouvert à tous, chercheurs et étudiants, sans inscription, et a lieu le mardi de 17h00 à 20h00, site Tanneurs, salle 325, à l’exception de la séance du 15 novembre avec Laura Karp-Lugo qui se déroulera en salle 09 de l’extension et de celle du 22 novembre avec Georges-Henry Laffont qui se déroulera en salle 309.

Ni Tsai-Chin

Ni Tsai-Chin

Programme

27 septembre

Cécile BOULAIRE, MCF HDR, université François-Rabelais

Les Petits Livres d’or : publier des albums américains pour enfants dans la France de la guerre froide

15 novembre

Laura KARP-LUGO, ATER, université François-Rabelais

Un cas de transferts artistiques : artistes catalans dans la France de 1900

22 novembre

Georges-Henry LAFFONT, géographe, université François-Rabelais (CITERES)

Nostalgie de la lumière. Que reste-t-il de l’imaginaire urbain de Blade Runner ?

13 décembre

Sophie HEYWOOD, lecturer de l’université de Reading / chercheuse invitée Studium

Le Mai 68 des enfants : le scandale éditorial international du Petit livre rouge des écoliers et des lycéens

7 février

Kuang-Yi CHEN, directrice du département des Beaux-Arts de l’Université nationale des Arts de Taiwan / chercheuse invitée

Une génération de révolte : les artistes taiwanais face aux problèmes d’identité, cas Yang Mao-Lin et Ni Tsai-Chin

14 mars

Pierre FRESNAULT-DERUELLE, professeur émérite, université Paris-I Panthéon-Sorbonne

Du paysage industriel au design : la peinture précisionniste américaine

28 mars

(séance initialement prévue le 25 avril, rectification 31/01/2017)

Présentation des boursiers du Centre allemand d’histoire de l’art dans le cadre du programme de recherche annuel « L’art en France à la croisée des cultures »

9 mai

Nathan RÉRA, MCF, université de Poitiers

Les images face à l’histoire, de l’archive aux processus créatifs. Fabrications, médiatisations, migrations

 

L’affiche-programme du séminaire est à retrouver par ici au format pdf : affiche_programme_2016-2017_web


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *