25 avril, séminaire : Lucy HOFBAUER, « FRAC Centre-Val de Loire : création d’un programme doctoral »

Le mardi 25 avril aura lieu une séance exceptionnelle du séminaire de méthode de l’InTRu. Nous aurons le plaisir d’accueillir Lucy Hofbauer, responsable du département des publics et de la programmation culturelle du FRAC Centre-Val de Loire, pour une présentation des collections du FRAC.

Les Turbulences – Frac Centre © Jakob+MacFarlane – Artistes associés – Electronic Shadow (photo : Nicolas Borel).

En 1982, dans le cadre de la politique de décentralisation, une convention culturelle entre l’État et les Conseils régionaux met en place un Fonds Régional d’Art Contemporain dans chaque région de France. Cette création va permettre à chaque région de disposer sur son territoire d’une collection représentative des tendances de l’art contemporain au niveau national et international. Ils sont des outils incontournables d’aménagement culturel du territoire.

Le Frac Centre-Val de Loire a cela de particulier, dans le paysage des institutions dédiées à l’art contemporain, d’avoir constitué une des rares collections d’architecture. Depuis les années 1990, la collection du Frac Centre s’est imposée aux niveaux national et international par la spécificité de son identité : une collection orientée sur le rapport entre « art et architecture », sur l’architecture comme champ de recherche et de création.

Comptant près de 394 artistes et architectes, la collection, riche de 759 maquettes, 17 300 dessins et 957 œuvres, forme un patrimoine unique au monde sur « l’architecture expérimentale » des soixante-dix dernières années. La collection est structurée autour de trois concepts : la relation entre l’art et l’architecture, utopie & prospective, et expérimentation & innovation. Le Frac Centre se définit ainsi comme une collection de « projets d’architectures », axée sur le « processus créatif » plus que sur l’objet fini.

Lucy Hofbauer présentera les trois axes structurants de la création d’un programme doctoral adossé à la collection du Frac : la collection comme corpus de recherche, la biennale d’architecture comme laboratoire de recherche appliquée et l’exploration des nouvelles géohistoires de l’architecture (l’Afrique, les mondes arabes, l’Amérique latine et l’Asie du sud-est) comme espace de « réécriture » de l’histoire et une redéfinition des typologies. À ces trois axes vient s’ajouter un paradigme structurant autour de la notion de prospective et d’innovation (pan important de la collection).

Attention ! La séance aura exceptionnellement lieu en salle 310, à l’horaire habituel, de 17h00 à 20h00.
Elle est ouverte à tous sans inscription.

Ci-dessous l’affiche de l’événement à télécharger.

Séminaire INTRU 25.04.17_web


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *