26 septembre 2017, André Gunthert, « Le récit invisible. La narration visuelle à l’ère de sa reproduction mécanisée »

 

Le cycle 2017-2018 des séances du séminaire de méthode de l’InTRu s’ouvrira le mardi 26 septembre , de 18h à 20h, en salle Mame, avec une conférence d’André Gunthert, maître de conférences  en histoire visuelle à l’EHESS et auteur notamment du carnet de recherche L’Image sociale. Il nous présentera ses derniers travaux avec une intervention intitulée : Le récit invisible. La narration visuelle à l’ère de sa reproduction mécanisée.

En effet, face au constat de la dispersion des approches des formes visuelles, il paraît utile de préciser quelques repères pour l’analyse des images sociales, produits des industries culturelles à visée narrative. Compte tenu des caractéristiques des images fixes, qui articulent sous forme elliptique un récit existant à une proposition formelle, la production de la signification relève d’un travail d’interprétation ouvert. Pour restituer une objectivité à l’analyse, on peut mettre à profit les phénomènes de remédiation industriels et la multiplication des traces de la réception sur les réseaux sociaux, et déplacer l’observation d’une herméneutique des images vers une narratologie de leurs lectures. Devenues vecteurs d’information, ressources de la nouvelle narration du réel, les formes visuelles s’appuient sur une esthétique de la transparence, qui utilise les codes sociaux plutôt qu’un savoir spécifique de l’image.

La séance est ouverte à tous sans inscription.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *