6 mars 2012 – Séminaire « série culturelle » – Michael Lobel, « The Image between Mediums: A Case Study in Early 20th-Century American Art »

6 mars, 17h-20h, site Tanneurs, salle 225 (3 rue des Tanneurs, 37000 Tours).

Michael Lobel, Purchase College, State University of New York

The Image between Mediums: A Case Study in Early 20th-Century American Art

There is still a marked tendency to treat certain visual mediums, such as painting and commercial illustration, as distinct and separate. This is no doubt due in part to the continuing legacy of modernist criticism, particularly that of the influential critic Clement Greenberg. Nevertheless, these distinctions are rarely so clear in actual artistic practice. This lecture will consider how the interactions between mediums are crucial to understanding pictorial practices in American art around the turn of the twentieth century.

Il y a toujours une tendance très marquée à considérer de manière séparée et distincte les médias visuels comme par exemple la peinture et l’illustration commerciale/publicitaire. Il s’agit très probablement là d’un héritage de la critique moderniste telle qu’elle a été formulée entre autres par le très influent critique d’art américain Clement Greenberg. Néanmoins, ces distinctions sont rarement aussi clairement tracées dans la pratique artistique. Cette conférence veut examiner l’importance des interactions entre les médias pour comprendre la pratique de la peinture au début du XXe siècle.

Michael Lobel est Associate Professor of Art History à la Scholl of the Humanities de la State University of New York. Spécialiste du Pop Art, il a publié notamment Image Duplicator : Roy Lichtenstein and the Emergence of Pop Art (Yale University Press, 2002). Il prépare un ouvrage sur James Rosenquist – Politics and Art History in the 1960s, à paraître (University of California Press). Le Professeur Lobel sera présent à Paris aux mois de mars et de mai, pour intervenir dans des séminaires à l’INHA, aux universités de Nanterre et de Tours, et à l’ENS dans le cadre d’un programme financé par la Terra Foundation of American Art.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *