Estelle POUILLOU

estelle.pouillou@gmail.com
Doctorante en histoire de l’art, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert.
Sujet: «Louis Arretche (1905-1991), urbanité nouvelle, architectures plurielles».
    dvgd

Parcours académique

2014 Master II sciences humaines et sociales, mention sciences historiques, spécialité histoire de l’art, sujet «La ville périphérique des années 1920. Architectes et théoriciens face à l’accroissement urbain», sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert.
2013 Master I sciences humaines et sociales, mention sciences historiques, spécialité histoire de l’art, sujet «La photographie des périphéries urbaines (1960-2013)», sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert.
2009-2012 Licence d’histoire de l’art, Université François Rabelais de Tours.
2008-2009 Hypokhâgne, Lycée du Parc, Lyon.
2008 Baccalauréat section Littéraire européenne anglais.
 vb

Langues

Anglais, espagnol, allemand.
 vb

Expérience professionnelle

2014-2015
Université François-Rabelais de Tours, chargée de cours
Licence 1 «découverte du patrimoine architectural de Tours et des évolutions urbaines aux XIXe et XXe siècles»,
Licence 2, tutorat et travaux dirigés « De l’Art nouveau à l’architecture des années trente».
2012-2016
Institut universitaire de technologie de Tours, tutrice en langues vivantes.
– missions de pédagogie des langues vivantes, encadrement des étudiants, valorisation des ressources, administration de logiciel, catalogage et indexation sur Colodus et Sierra.
2012
Galerie d’art contemporain Daniel Besseiche, 4 rue Henri Fazy 1 204 Genève, assistante galeriste.
– missions de recherche, rédaction, récolement des réserves, communication auprès des institutions genevoises, mise en place d’une exposition, médiation culturelle.
  vc

Communications

– « Définir une architecture d’exception : le choix des édifices en béton armé et le patrimoine labellisé ». 12 juin 2017, Tours, journée doctorale de l’InTRu.
– « Les périphéries urbaines dans l’histoire de la photographie ». 28 février 2017, Paris, séminaire de master d’histoire de l’art, université Paris-Sorbonne.
– « Louis Arretche et la réinterprétation de l’académisme dans les années 1920 et 1930 ». 13 juin 2016, Tours, journée doctorale de l’InTRu.
– « Louis Arretche (1905-1991). De l’analyse historienne à l’outil prospectif : la numérisation des archives ». 27 mai 2016, Tours, journées d’études « Archives d’architectes : mémoire, histoire & création », co-organisées par le laboratoire InTRu (université de Tours) et le laboratoire CRIHAM (université de Poitiers) dans le cadre du projet de recherche ARC « Corpus numérique du patrimoine architectural et urbain en région ».