Timothée BARTKOWIAK

Sujet de thèse: « Chambord : domaine princier, domaine national (1821 – 2000) », sous la direction de M. le Professeur Jean-Baptiste Minnaert

Adresse mail:  tim.bartkowiak@orange.fr

Présentation de la thèse

Considéré comme un des symboles de la Renaissance française, le château de Chambord ne se résume pourtant pas à l’époque de sa construction. Les XIXe et XXe siècles représentent un moment fort dans l’histoire du domaine : ce travail de doctorat s’attache à étudier et à comprendre les apports fondamentaux du comte de Chambord puis de l’État pour le développement du domaine et du village de Chambord, sous un angle historiographique. En effet, le passage d’une demeure privée en triste état telle qu’elle échoit au comte de Chambord en 1821 à un domaine national a nécessité d’importantes décisions patrimoniales qui ont orienté l’essor du domaine. Ce sont la prise de ces décisions ainsi que leurs répercussions qui dictent les enjeux et les problématiques portant notre travail.

Les premières campagnes de travaux sont engagées dès le deuxième quart du XIXe siècle et consistent en des réparations urgentes de rejointoiement et de réfection complète des charpentes et couvertures du château ainsi que des communs, puis réfection des terrasses et de leurs balustrades. Il s’agissait alors de restaurer prioritairement les extérieurs du château pour lui redonner son allure générale. À partir de 1849 est abordée la question des intérieurs et du remeublement. Autant dire que le XIXe siècle modifie de manière profonde l’aspect du château et sa distribution. Mais outre l’élaboration précise de la chronologie des travaux extérieurs et intérieurs du château et de son domaine, il paraît fondamental de développer au cours de la thèse les politiques de restauration et les théories patrimoniales qui y président et se font jour dès cette époque. L’étude de l’appréhension qu’ont eue les architectes du XIXe siècle des restaurations d’un édifice de la Renaissance peut apporter une lecture plus féconde de la conception de l’architecture et du patrimoine au XIXe siècle. Le classement du château et domaine de Chambord, incluant la totalité des sols et bâtiments à l’intérieur du mur d’enceinte, y compris celui-ci avec ses pavillons et entrées, sur la liste des Monuments Historiques en 1840 participe de cette même prise de conscience du patrimoine national qui détermine les politiques patrimoniales ultérieures.

Le XXe siècle apporte des idées neuves et une nouvelle conception du patrimoine. L’achat du domaine par l’État en 1930 ouvre une nouvelle ère pour le domaine et son village. Les restaurations mises en place au cours du XXe siècle permettent, notamment de mettre le bâtiment en conformité avec les normes en vigueur afin de l’ouvrir au public. Devenu domaine national, le château et ses environs sont désormais inscris dans une région riche en patrimoine. Les liens entre Chambord, son château et son village, sont alors revus dans une optique touristique et patrimoniale plus large. En témoigne le classement du domaine et son château en tant que site culturel au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981 ainsi que celui du Val de Loire en l’an 2000, région à caractère culturel dont fait partie Chambord.

 Publications

 2013

« Madame Elisabeth : une princesse à l’ombre de Versailles »

Catalogue de l’exposition: « Madame Elisabeth, une princesse au destin tragique », ouvrage collectif. Notices scientifiques, Silvana Editoriale, avril 2013.

Colloques, journées d’études et conférences

2014

-« Chambord face à la Grande Guerre : un tournant décisif dans l’histoire d’un château et de son domaine », conférence dans le cadre du séminaire doctoral « Rois et châteaux » organisé par l’ADSHS, au CESR, Tours, 9 avril 2014.

2013

-« Chambord : un domaine princier à l’épreuve du temps ? Etude historique  du château et de son domaine de la fin du XVIIIe au début du XXe siècle. », conférence dans le cadre du séminaire de Master d’histoire sociale et culture de la France au XIXe et XXe siècle (histoire contemporaine) à l’université Paris IV – Sorbonne, Paris, invitée de M. le professeur Eric Mension – Rigau, 3 avril 2013.

-« Chambord, la famille Bourbon-Parme et l’État. Étude d’un château et de son domaine vue par le prisme de la micro-histoire », conférence dans le cadre de la journée d’étude « Micro-histoire et Monographie », INHA, Paris, 13 juin 2013.

Expérience professionnelle

2014

Ingénieur d’étude « Intelligence des Patrimoines », chantier de recherche Chambord – Châteaux. (à partir du 1er septembre)

Dans le cadre d’un programme de développement de la recherche lancé par la Région Centre, une nouvelle structure fédérative de recherche est née au cœur du Val de Loire, patrimoine mondial de l’Unesco : Intelligence des Patrimoines.

=>Intelligence des Patrimoines place au cœur de son action non seulement une nouvelle compréhension des patrimoines culturels et naturels et de leur synergie, mais aussi la mise en œuvre de nouvelles formes de valorisation économique et touristique.

=>Cette structure réunit plus d’une trentaine de laboratoires de recherche (1 500 chercheurs) relevant autant des sciences dites « exactes » (sciences du vivant, sciences des matériaux…) que des sciences sociales (droit, économie, gestion…) et des sciences humaines (histoire, histoire de l’art, lettres, musicologie…).

=>Soutenue par la Région Centre et portée par le Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) de l’Université de Tours, elle agit en partenariat avec des partenaires publics et privés, tels que des pôles de compétitivité, la Mission Val de Loire ou le Domaine National de Chambord (DNC).

Sous l’autorité de la Direction du Chantier Chambord-Châteaux d’ « Intelligence des Patrimoines » :

-Dépouillement d’archives contribuant à alimenter le travail scientifique du Chantier Chambord-Châteaux.
-Valorisation des savoirs et des données : participation à la diffusion des sources auprès de la communauté scientifique et du grand public, assurer le suivi et la gestion de la documentation, participer à l’élaboration d’outils de traitement et de diffusion.

-Contribution au travail de communication du Chantier Chambord-Châteaux : rédaction de contenus, mise en ligne et mise à jour d’informations sur les différents sites Internet en lien avec ce chantier de travail.

-Participation aux activités menées par l’équipe de travail « Intelligence des Patrimoines ».

-Assistante de projet « Intelligence des Patrimoines », chantier Chambord, CESR, Tours.

Dans le cadre d’un programme de développement de la recherche lancé par la Région Centre, une nouvelle structure fédérative de recherche est née au cœur du Val de Loire, patrimoine mondial de l’Unesco : Intelligence des Patrimoines.

=>Intelligence des Patrimoines place au cœur de son action non seulement une nouvelle compréhension des patrimoines culturels et naturels et de leur synergie, mais aussi la mise en œuvre de nouvelles formes de valorisation économique et touristique.

=>Cette structure réunit plus d’une trentaine de laboratoires de recherche (1 500 chercheurs) relevant autant des sciences dites « exactes » (sciences du vivant, sciences des matériaux…) que des sciences sociales (droit, économie, gestion…) et des sciences humaines (histoire, histoire de l’art, lettres, musicologie…).

=>Soutenue par la Région Centre et portée par le Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) de l’Université de Tours, elle agit en partenariat avec des partenaires publics et privés, tels que des pôles de compétitivité, la Mission Val de Loire ou le Domaine National de Chambord (DNC).
Missions du poste :

Sous l’autorité du porteur d’Intelligence des Patrimoines (Philippe Vendrix, directeur du CESR) et du responsable du Chantier Chambord (Benoist Pierre, Professeur des Universités), le ou la stagiaire aura essentiellement pour mission :

*De participer à l’organisation et à la stratégie de développement du Chantier Chambord en relation avec le DNC :
-Mise en relation des projets
-Prospectives et nouveaux appels à projet
-Valorisation des savoirs et des données
*De participer à l’élaboration de la communication web du Chantier (en lien avec le webmaster) :
-Participation à l’architecture
-Mise en ligne et mise à jour des contenus
-Développement de la présence du portail sur le web

-Chargée de cours, Université François-Rabelais, Tours / Ecole Brassart, Tours(année scolaire 2013/2014)

-TD de méthodologie pour L1 d’Histoire de l’art / Cours magistraux et TD pour L3 professionnelle « communication visuelle » / Cours magistraux et TD pour les 1ère et 2ème année de l’Ecole Brassart.

2013

-Chargée de cours, Université François-Rabelais, Tours / Ecole Brassart, Tours(année scolaire 2013/2014)

-TD de méthodologie pour L1 d’Histoire de l’art / Cours magistraux et TD pour L3 professionnelle « communication visuelle » / Cours magistraux et TD pour les 1ère et 2ème année de l’Ecole Brassart.

– Assistante d’exposition au Mobilier National, sous la direction de Mme Jehanne Lazaj, conservatrice textile [durée du stage : 6 mois temps plein].

Préparation de l’exposition « Bonaparte et sa famille à l’Elysée » prévue pour le bicentenaire de l’abdication de Napoléon (2015, Galerie des Gobelins). Sélection des œuvres, mise en place de la muséographie, demande de prêt d’œuvres, préparation du catalogue et rédaction de notices.

 2012

Assistante bénévole au service de l’inventaire à l’Observatoire du Patrimoine Religieux, Paris, 8e arr.  [durée du bénévolat : 3 mois]

Inventaire des édifices religieux du Loir-et-Cher (41)

Vacataire de l’université Paris III- Sorbonne Nouvelle, poste de monitrice étudiante à la bibliothèque Sainte-Geneviève, service de la formation des lecteurs aux techniques de la recherche documentaire [ durée de la vacation : 4 mois]

Assistante d’exposition à l’établissement  public du château de Versailles (78), sous la direction de Mme Juliette Trey, conservateur des peintures XVIIIe et des pastels [durée du stage : 4 mois ].
Participation à la préparation de l’exposition « Madame Elisabeth, une princesse au destin tragique (1764-1794) », qui a lieu d’avril à juillet 2013 -sélection des œuvres devant figurer dans l’exposition
-rédaction des notices scientifiques pour le catalogue de l’exposition
-récolement des dessins

2011

Stagiaire à la maison de vente Sotheby’s Paris, sous la direction de M. Thierry de Lachaise, directeur du département orfèvrerie [durée du stage : 2 mois temps plein]

Préparation des ventes de l’automne 2011sous la direction de M. Thierry de Lachaise, directeur du département orfèvrerie.
-rédaction des notices des catalogues de vente

 2010

Assistante d’exposition au musée national de la Renaissance d’Ecouen (95), sous l’égide de Mme Michèle Bimbenet-Privat, conservateur en chef du patrimoine [durée du stage : 1 mois temps plein]

Récolement de la collection de verre et préparation de l’exposition « Pierre Mangot, orfèvre de François 1er« 

2009

Assistante d’exposition au Mobilier national, sous l’égide de M. Arnauld Brejon de Lavergnée, directeur des collections, dans le cadre de la préparation de l’exposition : « Trésors de la Couronne d’Espagne. Un âge d’or de la tapisserie flamande. » [durée du stage : 3 mois]

Préparation de l’exposition « Trésors de la Couronne d’Espagne. Un âge d’or de la tapisserie flamande.», sous la direction de Monsieur Arnauld Brejon de Lavergnée, directeur des collections.
-recherches en bibliothèque
-participation à la sélection des oeuvres, sous la direction de Monsieur Jean Vittet, inspecteur à la création artistique
-préparation des notices du catalogue

2008

-chantier de fouilles bénévole, Loupiac (33), sous l’égide de M. Jérôme Marian. Fouille d’une villa gallo-romaine [durée du chantier : 1 mois]

2007

Stagiaire au Mobilier national, sous l’égide de M. Arnauld Brejon de Lavergnée, directeur des collections dans le cadre de la préparation de l’exposition « Les Gobelins 1607-2007, trésors dévoilés, quatre siècles de création » [durée du stage : 2 mois ]

2003

-Stagiaire au musée des Beaux-Arts de Lille, sous l’égide de M. Arnauld Brejon de Lavergnée, conservateur général et directeur du musée, dans le cadre de l’exposition « Carolus Duran » [stage de découverte d’une semaine], puis bénévole à la conservation.

Découverte d’une institution muséale.
-préparation de l’exposition « Carolus Duran»
-présentation des divers services composant le musée
-récolement au cabinet des dessins

Formation

2013-2014   MBA « Manager de projet culturel », médiation culturelle, spécialité musées et patrimoine Groupe EAC Paris.

Promotion Jean-Claude Camus

A partir de 2012     Doctorat d’Histoire de l’art à l’Université François Rabelais, Tours.

Sujet : «Chambord : domaine princier, domaine national (1821-2000)», sous la direction de M. le professeur Jean-Baptiste Minnaert (InTRu, EA 6301).

2010-2012      Licence et Maîtrise d’Histoire de l’art ; Master d’Histoire à l’Université Paris IV – Sorbonne, Paris.

2011-2012       Master 2 d’Histoire contemporaine, mention « très bien ». Sujet : « La vie du musée et de ses collections pendant la Seconde Guerre mondiale : l’exemple du musée des Arts Décoratifs mis en parallèle avec le château de Versailles (1939- 1945)», sous la direction de M. le professeur Eric Mension – Rigau.

 2010-2011       Master 1 d’Histoire de l’art de l’Antiquité tardive, mention « bien ». Sujet :

«Les influences byzantines dans les édifices religieux d’Afrique du Nord », sous la direction de M. le professeur François Baratte.

2010                Licence d’Histoire de l’art.

2005-2008       Premier cycle d’histoire générale des arts à l’Ecole du Louvre, Paris.

-spécialité « Architecture, ameublement et décoration des grandes demeures ». Messieurs Yves Carlier, Thierry Crépin-Leblond, Wielfried Zeissler et Madame Maria-Anne Privat- Savigny.
-spécialité « Antiquités grecques ». Messieurs Alain Pasquier, Ludovic Laugier et Madame Marie-Bénédicte Astier.

2005              Lycée d’Artois, Noeux-les-Mines (62).

– baccalauréat Scientifique, Sciences de l’Ingénieur, option musique.