Charlotte FOUCHER ZARMANIAN

charlotte.foucher@club-internet.fr

 

Docteure en Histoire de l’art de l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne (2012).

Chargée de recherches CNRS.

Membre permanent du LEGS (UMR 8238), Université Paris 8 – Paris Ouest.
Membre associée du laboratoire InTRu (EA6301), Université François-Rabelais de Tours.

 

Publications

2015

« Historiennes de l’art. Gabrielle Rosenthal (1881-1941), Clotilde Brière-Misme (1889-1970) et Agnès Humbert (1896-1963) », Historiographie française de l’art (1890-1950), Michela Passini, Neil McWilliam (dir.), Paris – Dijon, INHA – Les presses du réel, 2015 (à paraître).

2014

Recension de l’ouvrage de Jane Bloch et Claude Sorgeloos (sous la dir.), Homage to Adrienne Fontainas, New York, Peter Lang, 2013, 359 p., Revue de l’Art, 2014 (à paraître).

Recension de l’ouvrage d’Alison McQueen, Empress Eugénie and the Arts. Politics and Visual Culture in the Nineteenth Century, Burlington, Ashgate, 2011, 334 p., à paraître dans Revue de l’Art, n° 184, 2014-2, p. 92.

« En busca de la emancipación. Las mujeres artistas en París en torno a 1900 », Pintoras en España 1859-1926. De María Luisa de la Riva a Maruja Mallo, Magdalena Illàn Martín (dir.), catalogue d’exposition, Paraninfo, Universidad de Zaragoza, 20 février – 28 juin 2014, Zaragoza, Universidad de Zaragoza, Vicerrectorado de Cultural y Políticia Social, 2014, p. 39-49.

2013  

« Madame Pygmalion. Rire transgressif et représentations de la femme artiste au passage du siècle (XIXe-XXe siècles) », Rire et Émancipation féminine, Ariane Bayle et Florence Fix (éd.), Paris, L’Harmattan, 2013, p. 99-116.

2012

« La pluridisciplinarité des femmes artistes en 1900. Sarah Bernhardt et Judith Gautier à la croisée des arts », Genres, Arts, Société : 1900 : 1945, Patricia Izquierdo (éd.), actes du colloque international et interdisciplinaire « Genre Arts Société :  1900-1945 » tenu à Paris au Reid Hall les 22-23 janvier 2010, Paris, Société des Amis d’Axieros, 2012, p. 69-82.

« Le bas-bleu artistique : Portrait au vitriol de la femme critique d’art », Plumes et Pinceaux. Discours des femmes sur l’art en Europe (1750-1850), Melissa Hyde, Mechthild Fend, Anne Lafont (éd.), vol. I, Dijon, Les Presses du réel, 2012, p. 271-298.

« Marie d’Agoult » ; « Félicité de Genlis » ; « Élisabeth Vigée-Lebrun », chapôs introduisant les textes de l’anthologie Plumes et Pinceaux. Discours des femmes sur l’art en Europe (1750-1850), Anne Lafont avec la collaboration de Charlotte Foucher et Amandine Gorse (éd.), vol. II, Dijon, Les Presses du réel, 2012, p. 215-216 ; p. 329-330 ; p. 417-418.

« Le Péril bleu. Images psychopathologiques de la femme artiste au passage du siècle », Images de l’artiste, actes de colloque, Éric Darragon et Bertrand Tillier (éd.), INHA-Paris I HiCSA, Territoires contemporains, revue en ligne du Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne, avril 2012, http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/publications/image_artiste/image_artiste.html (article choisi sur sélection).

2011

« PANIQUE GÉNITALE. Fluides menstruels et psychopathologie de la créativité féminine au passage du siècle (XIXe– XXe siècles) », publication en ligne sur le site de Paris 1– HICSA, février 2011, http://hicsa.univ-paris1.fr/documents/pdf/PublicationsLigne/PANIQUE%20GENITALE%20Fluides%20menstruels%20et%20psychopathologie%20de%20la%20cr%C3%A9ativit%C3%A9%20f%C3%A9minine-Charlotte%20Foucher.pdf

2009 

« Élisabeth Sonrel (1874-1953) : une artiste symboliste oubliée », Bulletin des Amis de Sceaux. Société d’histoire locale, n° 25, 2009, p. 1-27.

« Le Péril bleu. Psychophysiologie et transgression des genres chez la femme artiste dans les milieux symbolistes et décadentistes au passage du siècle (XIXe-XXe siècles) », elles@centrepompidou [blog internet], août 2009, http://elles.centrepompidou.fr/blog/?p=289

2008  

« Jeanne-Élisabeth Chaudet (1767-1832)ou la diversité stylistique de Greuze à Géricault », Histoire de l’art, n° 63 (Femmes à l’œuvre), octobre 2008, p. 45-55.

Colloques, journées d’études, séminaires et conférences

2013

« Quand les femmes entrent en piste ! Domptage et émancipation féminine au passage du XIXe au XXe siècle », colloque international « Genre et création dans l’histoire des arts vivants », Elizabeth Claire, Catherine Deutsch, Raphaëlle Doyon, Paris, EHESS, 12-14 décembre 2013.

« La femme artiste, une figure de la subversion ? Réflexions sur la créativité féminine au passage du XIXe au XXe siècle », séminaire « Subversions », laboratoire InTRu, Université François-Rabelais de Tours, 19 novembre 2013.

Répondante à l’intervention de John Davis (professeur au Smith College de Northampton), « Skirting the Center and Connecting the Periphery: Les Américains chez Les XX », séminaire « Périphéries », laboratoire InTRu, Université François-Rabelais de Tours, 26 mars 2013.

2012   

« On the Precipice. Abyss Landscapes, Symbolism, and Nietzscheism », colloque sur le paysage symboliste dans le cadre du programme de recherches « Redefining European Symbolism 1880-1910 » dirigé par Richard Thomson, Leverhulme Trust’s International Networks, Edimbourg, National Galleries of Scotland, 4-5 octobre 2012.

2011  

« Psychopathologie de la créativité féminine : représentations de la femme artiste au passage du siècle (XIXe-XXe siècles) », séminaire diachronique de Master « L’artiste et son image : représentations, signatures, attributions » organisé par Natacha Lutbchansky, Université François-Rabelais de Tours, 15 décembre 2011.

« Créativité féminine et puissance psychique au passage du siècle : la femme artiste, une figure contre-nature », séminaire Master 2 « Cosa mentale » organisé par Pascal Rousseau, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, 17 novembre 2011.

« Questions d’identités sexuelles : Psychopathologie et représentations satiriques de la femme artiste au passage du siècle », séminaire de Master 1 « Identités et territoires » organisé par Thierry Laugée et Simon Texier, Université Paris 4 – Sorbonne, 5 mai 2011.

« Madame Pygmalion : la femme artiste émancipée au passage du siècle », communication pour l’École de Printemps de Francfort sur le thème de l’artiste, 15-20 mai 2011.

2010  

« La femme artiste en France en 1900 à la croisée des arts : Sarah Bernhardt et Judith Gautier », colloque international et interdisciplinaire « Genre Arts Société : 1900-1945 », Patricia Izquierdo et Anne-Marie van Bockstaele, Paris, Reid Hall, 22-23 janvier 2010.

« La femme intellectuelle, une figure contre-nature : créativité féminine et puissance psychique au passage du siècle », séminaire de Master 2 « Cosa mentale » organisé par Pascal Rousseau, Université François-Rabelais de Tours, 28 janvier 2010.

« Le Péril bleu. Psychopathologie de la créativité et représentations satiriques de la femme artiste au passage du siècle », colloque international « Images de l’artiste », Éric Darragon et Bertrand Tillier, INHA-Paris I HiCSA, 17-18 juin 2010.

« PANIQUE GÉNITALE. Fluides menstruels et psychopathologie de la créativité féminine au passage du siècle (XIXe– XXe siècles) », journée d’études « Les fluides corporels dans l’art contemporain », Marion Alluchon et Camille Paulhan, Paris I Panthéon – Sorbonne, HiCSA, 29 juin 2010.

2009

« Bas-bleuisme dans l’art : la femme artiste dans les milieux symbolistes et décadentistes au passage du siècle (XIXe-XXe siècles) », ACEGAMI (Analyse culturelle et études de genre/ art, mythes et images), Anne Creissels et Giovanna Zapperi, INHA Cehta, 27 février 2009.

« Élisabeth Sonrel, une artiste symboliste oubliée », conférence à l’hôtel de ville de Sceaux, organisée par l’association des Amis de Sceaux, 7 mars 2009.

« Bas-bleuisme dans l’art : moyens de visibilité et stratégies de contournement pour la femme artiste au passage du siècle (1880-1910) », participation au séminaire organisé par les doctorants InTRu « Circuits/hors-circuits : réseaux et stratégies de contournement », Paris, École du Louvre, 14 avril 2009.

Organisation de séminaires

2013                    (avec Anne Larue et Magali Nachtergael), « Pour une histoire de l’art d’un nouveau genre : approches critiques et pédagogiques », séminaire GIS Institut du Genre – Master SLATEL Paris 13 – Master Histoire des sociétés occidentales contemporaines Paris 1, Paris, Maison des sciences de l’homme Paris nord, septembre 2013 – décembre 2013.

Expériences professionnelles et universitaires

2012-2014

ATER en Histoire de l’art à l’Université François-Rabelais de Tours (étudiants de Licence 1, Licence 2 et Licence 3 ; codirections de Master).

2011  

Chargée d’études et de recherche à l’INHA, axe Histoire de l’histoire de l’art coordonné par Anne Lafont, programme sur la littérature artistique féminine (XVIIIe-XIXe siècle) (mars-décembre 2011).

2010-2011 

Chargée de cours en Histoire de l’art à l’Université François-Rabelais de Tours (114 heures ; étudiants de Licence 1 et de Licence 3).

2010

Chargée de documentation au musée d’art moderne de la ville de Paris.

Formation

2008-2012      Doctorat d’Histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne (laboratoire HiCSA).

Thèse d’Histoire de l’art soutenue le 3 décembre 2012 devant un jury composé de Laurent Baridon, professeur à l’Université Lumière Lyon 2, Dario Gamboni, professeur à l’Université de Genève, Élisabeth Lebovici, historienne de l’art, chargée de conférences à l’EHESS et chargée de cours à Sciences-Po, et Pascal Rousseau, professeur à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, mention « très honorable avec les félicitations du jury ». Sujet : Un Symbolisme enfoui. Les femmes artistes dans les milieux symbolistes en France au passage du siècle (XIXe – XXe siècles), sous la direction de Pascal Rousseau. Prix du musée d’Orsay 2013

2003-2008       Master et Licence d’Histoire de l’art à l’Université François-Rabelais de Tours.

2007-2008          Master 2 d’Histoire de l’art, époque contemporaine, mention « très bien ». Sujet : La Vierge, la dame, la muse : une approche des représentations du féminin dans le Symbolisme d’Élisabeth Sonrel (1874-1953), sous la direction de Pascal Rousseau.

2006-2007          Master 1 d’Histoire de l’art, époque contemporaine, mention « très bien ». Sujet : Vie et œuvre de Jeanne-Élisabeth Chaudet (1767-1832), femme artiste à l’époque postrévolutionnaire, sous la direction de France Nerlich.

2006                     Licence d’Histoire de l’art, mention « très bien ».