Appel à la mobilisation contre la Réforme des Retraites menée par le gouvernement et le Projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de Recherche

Le Laboratoire InTRu (Interaction, Transferts, Ruptures artistiques et culturelles) – EA6301 de l’Université de Tours déclare son opposition au projet de retraite par points actuellement mené par le gouvernement et au projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR).

Ces deux projets de loi minent les bases de l’état social français et représentent des attaques sans précédent contre la fonction publique et ses agents.

Dans le cas où elles seraient adoptées, ces deux réformes auraient pour conséquence une dégradation des conditions d’exercice du métier d’enseignant-chercheur et des conditions de vie des retraité.e.s. Nous dénonçons en particulier

  • la baisse des pensions ;
  • la remise en cause de la logique de solidarité́ nationale, fondement du principe de la retraite par répartition;
  • la remise en cause du statut des Enseignant.e.s-Chercheur.e.s avec la disparition de la référence aux 192h équivalent TD ;
  • la précarisation des jeunes chercheur.e.s et des personnels BIATIS et ITA
  • la remise en cause des fonctions du CNU et de l’évaluation par les pairs ;
  • l’absence de décisions claires en matière d’augmentation des salaires des enseignants (vacataires et titulaires) du supérieur
  • l’augmentation du pouvoir des présidents des universités (en matière de recrutement, promotion et modulation des services) au détriment des collèges enseignants, plus aptes à prendre des décisions autour de ces questions.

Le Laboratoire Intru se déclare mobilisé contre ces deux projets de loi et appelle les collègues à rejoindre les actions organisées pour s’y opposer.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.