Une double séance consacrée à la littérature jeunesse

Attention, changement de lieu: la séance se déroulera au CESR, 59 rue Néricault-Destouches, dans la salle Néricault (voir plan d’accès ci-dessous). À vos agendas! Le mercredi 10 mai 2023, l’InTRu vous propose une séance double de son séminaire de méthode, consacrée à la littérature pour la jeunesse. La séance se déroulera dans l’après-midi, entre 15h et 20h.

Deux invitées viendront nous faire part de leurs recherches en cours. Entre les deux interventions, un goûter sera offert aux participant·es. Il sera question d’édition africaine, de représentation de la migration dans les albums français, de diversité et d’accueil. Cette séance fera immédiatement suite à celle du 3 mai (initialement prévue le 7 mars), intitulée “Création et féminisme, les mécanismes de l’oubli et la réévaluation”, au cours de laquelle il sera aussi un peu question de livres pour enfants, puisque Sophie Buonocunto viendra nous parler de Iela Mari, designer italienne autrice de magnifiques albums pour enfants (La Pomme et le papillon, Les aventrues d’une petite bulle rouge…), mais ignorée des études sur l’art et le design au profit de son mari Enzo.

Thierry Lenain, Olivier Balez, Moi dieu merci qui vis ici, Albin Michel 2016.

Julie FETTE – Migrant et minorité: le nouveau personnage dans les albums de jeunesse

(15h-17h – salle Nericault, CESR)

A l’aube du XXIe siècle on peut remarquer de nombreux albums jeunesse français qui traitent des expériences de migration et où figurent des personnages un peu plus diversifiés qu’avant. Quatre thèmes se distinguent dans ces livres pour enfants: les processus de déracinement et d’enracinement, la différence et le racisme, la clandestinité, et l’Islam. Dans cette présentation, l’influence dans ce corpus du modèle républicain et universaliste sera évaluée: accueille-t-on l’Autre les bras ouverts ou sous condition de devenir “français”? La notion de la diversité sera aussi examinée, ainsi que les valeurs civiques propagées à travers ces histoires.

Julie Fette est associate professor à l’Université Rice de Houston au Texas. Historienne spécialisée dans les études françaises, elle s’intéresse particulièrement aux questions de genre, de xénophobie, et d’exclusion sociale ou culturelle. Elle est actuellement en France dans le cadre d’une bourse Fullbright qui lui permet de mener des recherches. Son projet en cours s’intitule “Migration and Citizenship in 21st-Century French Children’s Literature“.

Béatrice Lalinon Gbado, Roger Boni Yaratchaou, Il fait nuit depuis deux jours, Ruisseaux d’Afrique 2019.

Emilie BETTEGA – Entre Histoire et histoires : travail de deuil et rites initiatiques dans la littérature de jeunesse africaine subsaharienne francophone

(18h-20h – salle Nericault, CESR)

Le Centre National de la Littérature de Jeunesse (CNLJ) a constitué au fil des ans une collection de littérature jeunesse africaine francophone remarquable dont la valorisation s’effectue par la publication des bibliographies dans la rubrique Afrique de la revue en ligne Takam Tikou, « Revue des Livres pour enfants /International » qui publie cette année au mois de mars un dossier intitulé « Comment raconte-t-on l’Histoire aux enfants en Afrique ?». Ce dossier qui sera l’occasion de souligner  les liens entre Histoires et histoires dans un continent dont l’historiographie tire ses sources, encore plus que tout autre continent, tout autant de l’oralité que de l’écriture, de la tradition que de la modernité, de la micro-histoire des villages que de la vie des États. Dans cette histoire privée, souvent sans chronologie, se joue toute l’histoire ressentie par les générations, histoires perceptibles dans les contes, les albums de jeunesse et les bande-dessinées pour enfants. Et dans les passages de génération à une autre, dans le cycle de la vie, les rites initiatiques permettent aux morts de laisser les vivants prendre leur place et leur responsabilité. C’est à partir de ce contexte que seront regardés, texte et image, à l’appui, certains albums de la littérature de jeunesse africaine et tout particulièrement ceux de la maison d’édition Ruisseaux d’Afrique.

Conservatrice de bibliothèque, Emilie Bettega a été responsable de médiathèques à l’étranger de 2010 à 2017 où elle a développé collections et animations en littérature de jeunesse à l’Institut français de Lisbonne puis de Pékin. Elle travaille aujourd’hui à la BnF comme chargée de mission internationale pour le Centre National de la Littérature de Jeunesse (CNLJ). Elle est en charge des collections de littérature de jeunesse africaine et de la rubrique Afrique de la Revue en ligne Takam Tikou. Elle écrit aussi dans la Revue des Livres pour Enfants et est membre du comité documentaires et du comité albums du CNLJ.

*

Plan d’accès

Le CESR se situe dans le Vieux Tours, entre les rues Rapin et Néricault-Destouches (voir le point rouge sur le plan 1 ci-dessous). L’entrée du CESR se fait par la rue Néricault-Destouches (flèche rouge sur le plan 2 ci-dessous) ; il faut entrer dans le bâtiment principal (flèche bleue) : la salle Néricault, c’est la première porte à gauche.

Plan 1
Plan 2


Citer ce billet
Cécile Boulaire (2023, 5 mars). Une double séance consacrée à la littérature jeunesse. InTRu - EA 6301. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://intru.hypotheses.org/12790

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search