30 avril 2013, séminaire Périphéries: Riccardo VENTURI, “Extension du domaine de la porosité. Sur la visualité italienne”

Riccardo Venturi est photographe, pensionnaire à l’INHA

En 1924 le philosophe allemand Walter Benjamin et la bolcheviste lettonne Asja Lacis, lors de leur séjour à Naples, rédigent ensemble un article sur la ville parthénopéenne*. La porosité est propre aux rochers, aux falaises et aux grottes sur lesquels Naples est construite. Toutefois, loin d’être seulement un élément du paysage naturel et géologique, la porosité investit aussi les immeubles, l’architecture urbaine, les formes artistiques religieuses autant que vernaculaires, la vie sociale, voire le caractère et les habitudes les plus curieuses des ses habitants.
La porosité devient ainsi une allégorie, une catégorie, un chronotope ou une rythmanalyse de la visualité italienne.
Dans les dix dernières années, on assiste à un renouveau d’intérêt pour l’art italien de l’après guerre, à la périphérie du paradigme moderniste dominant, ainsi que pour la construction de l’identité nationale. On abordera ces questions à travers un close-reading de Naples – le texte encore méconnu de Benjamin et Lacis – et de deux œuvres d’art telles que le Grande Cretto d’Alberto Burri et Asphalt Rundown, le premier earthwork monumental réalisé par Robert Smithson près de Rome en 1969.

* W. Benjamin, A. Lacis, “Naples”, tr. fr. dans Images de pensée, Christian Bourgois Editeur, Paris 1998, pp. 7-23.

 

Mardi 30 avril 2013, 17h-20h, salle 225. L’entrée est ouverte à tous.



Citer ce billet
L'équipe InTRu (2013, 12 avril). 30 avril 2013, séminaire Périphéries: Riccardo VENTURI, “Extension du domaine de la porosité. Sur la visualité italienne” InTRu - EA 6301. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qe26

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search