Rétrospective Dauvergne (2024-2025) – Exposition “Le retour à la terre, architecture au village et fermes modèles dans l’Indre au XIXe siècle”

Les Archives départementales de l’Indre conservent un riche fonds d’archives provenant du cabinet d’architectes, successivement dirigé par Alfred (1824-1885), Henry (1848-1917) et Louis (1852-1937) Dauvergne. Afin de célébrer le bicentenaire du fondateur de cette dynastie, le département de l’Indre et plusieurs institutions culturelles et muséales organisent une rétrospective.

Cette « année Dauvergne » constituera un cadre propice pour présenter l’ampleur du patrimoine architectural légué par cette famille dans le sud de la région Centre-Val de Loire. Au fil des expositions et des conférences, nous serons invités à redécouvrir les bouleversements économiques de la société berrichonne à l’heure de la révolution industrielle, réinterroger l’évidence d’institutions et de notions désormais quotidiennes, cerner le maillage du territoire par les institutions publiques à la croisée des initiatives locales et des dynamiques nationales, et enfin réfléchir sur la place que notre société peut aujourd’hui réserver à ce pan de l’histoire architecturale et sociale.

Au cours de l’année 2024-2025, six expositions, dont le commissariat a été confié à Olivier Prisset, chercheur associé à l’InTRu, auront lieu dans différentes institutions culturelles de l’Indre.

La première exposition de cette rétrospective a ouvert à l’Écomusée de la Brenne (Le Blanc). Elle sera visible du 2 avril au 10 novembre 2024.

Le retour à la terre, architecture au village et fermes modèles dans l’Indre au XIXe siècle

A l’aube du Second Empire, l’Indre allait connaître un développement inédit. Auparavant, l’intervention d’architectes au cœurs des villages berrichons demeurait exceptionnelle. Installé grâce au soutien des campagnes, le régime impérial a accentué une tendance engagée par la Monarchie de Juillet et a massivement financé le développement des équipements communaux. Le cabinet Dauvergne a bénéficié de cette politique volontariste et a durablement forgé les paysages de l’Indre.

L’irruption architecturale des Dauvergne aux cœur des bourgs fut principalement symbolisée par la création des mairies-écoles et des églises. Cette exposition analyse les plans-types conçus par ces architectes afin de répondre à l’intensification des commandes publiques.

En outre, ce retour à la terre s’accompagna de la standardisation des exploitations agricole par des pratiques raisonnés considérées comme scientifiques et industrielles. Les fermes-types et les maisons de campagnes conçues par le cabinet Dauvergne constituent l’un des programmes clés de la modernité du second XIXe siècle.

Vous trouverez plus de détails pratiques et de renseignements sur les différents évènements prévus en consultant la page officielle de la rétrospective.



Citer ce billet
olivierprisset (2024, 29 mars). Rétrospective Dauvergne (2024-2025) – Exposition “Le retour à la terre, architecture au village et fermes modèles dans l’Indre au XIXe siècle” InTRu - EA 6301. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/wb6d

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search