Annulation de la conférence d’Albena YANEVA initialement prévue mardi 21 janvier à 17h

Nous sommes malheureusement dans l’obligation d’annuler l’intervention d’Albena YANEVA  «OMA Rem Koolhaas : une ethnographie de la subversion» initialement prévue le mardi 21 janvier à 17h dans le cadre du séminaire “Subversions”, organisé par le laboratoire InTRu de l’Université François Rabelais. Merci de votre compréhension.

 

Dans les trois dernières décennies, la théorie critique de l’architecture a défendu l’argument suivant: pour comprendre la logique d’un bâtiment, ce dernier doit être situé dans le spectre entier de l’économie, de la politique ou de la pratique sociale; ainsi que dans le cadre de la théorie architecturale. Les mêmes spectres sont invités pour expliquer le processus de conception ainsi que le succès et l’échec des projets architecturaux. Une approche différente, – réaliste, pragmatiste – s’attacherait plutôt à comprendre les pratiques, au lieu des théories et des idéologies, les opérations minuscules de conception au lieu des discours, l’architecture en train de se faire, au lieu de l’architecture déjà faite.

En suivant les architectes de OMA en train de travailler sur nombre de projets, je retrace les trajectoires d’êtres aussi petits que la maquette ou le dessin, les modes de production et de distribution des savoirs, et les modes d’expérimentation et de validation de nouvelles visions de la villes. Ceci faisant je suis aussi les nombreuses subversions qu’ils effectuent dans les opérations quotidiennes de fabrication tout en abordant deux mythes très répandus de la théorie architecturale, reproduits souvent dans les discours de conception en architecture : « L’architecture reflète le génie individuel de l’architecte » et « l’Architecture reflète la Société ».

Si la théorie critique de l’architecture continue à s’intéresser aux grandes idées du créateur, la subversion que je poursuis, grâce aux méthodes de l’ethnographie, consiste à considérer l’expérience quotidienne de conception (et la dynamique inhérente des projets réalisés par OMA) comme étant plus importante que les idées et l’imagination. En suivant des opérations minuscules dites de routine, devenues presque des rituels dans les pratiques des architectes, je vais illustrer que ces dernières sont plus significatives pour la compréhension de l’architecture de Rem Koolhaas.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.