11 février 2014, séminaire Subversions : Hélène JANNIERE

Logo-INTRU-Seminaire-subversions


Hélène Jannière est professeur d’Histoire de l’architecture contemporaine à l’université Rennes 2.


« La conquête de Paris » contestée : Marcel Cornu et la critique politique et sociale de l’urbanisme parisien,  1958-1977.

 

Cornu Conquete Paris 1972b


Agrégé de lettres classiques, Marcel Cornu (1909-2001), membre du Parti communiste français, a contribué aux Lettres françaises depuis le début des années 1950 par de nombreuses chroniques sur l’architecture et surtout sur l’urbanisme, avant de créer dans la revue professionnelle Urbanisme, la rubrique « Urbanisme critique ». Il n’a cessé de souligner les rapports entre pouvoir politique et urbanisme : une de ses cibles privilégiées est la « reconquête de Paris », politique amorcée en 1955 sous l’égide de Pierre Sudreau.

Reconquête ou conquête de Paris par les promoteurs ?  Telle est la question posée par Marcel Cornu, qui à partir du début des années 1960, dénonce la collusion entre intérêt public et intérêt privé dans les mécanismes de fabrication de la ville et fait de la Conquête de Paris le titre de l’un de ses ouvrages (1972). C’est ce tournant que ce séminaire tentera d’éclairer, en replaçant les écrits de Cornu dans le contexte de la politique urbanistique parisienne des années 1950 à 1970.

 

Hélène Jannière est professeur d’Histoire de l’architecture contemporaine à l’Université Rennes 2 et membre de l’Équipe  Histoire et critique des arts (EA 1279). Après plusieurs publications sur les revues d’architecture, ses recherches actuelles portent sur l’histoire de l’urbanisme après 1945 et sur la critique architecturale du 20e siècle, notamment, en France durant les décennies 1950 à 1970 (HDR, 2011). Parmi ses dernières publications sur ce thème, Architectural Periodicals in the 1960s and the 1970s (Montréal, 2008) avec F. Vanlaethem et A. Sornin ; avec K. Frampton, le n° 24/25 des Cahiers de la Recherche Architecturale et Urbaine, « La Critique en temps et lieux » (2009), avec R. Leeman, Michel Ragon, critique d’art et d’architecture (PUR, 2013).

 Mardi 11 février 2014, 17h-20h, salle 325. L’entrée est ouverte à tous.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.