7 avril 2015, séminaire: Anna BRIGGS, “Le patrimoine filmique amateur à l’ère du numérique”

IBBERSON

Yorkshire Film Archive

Le mardi 7 avril, Anna Briggs, doctorante à l’INTRU, viendra présenter ses recherches dans le domaine de l’histoire du cinéma amateur à l’aune des archives cinématographiques d’hier et d’aujourd’hui. Valérie Vignaux, MCF à l’université François-Rabelais, membre de l’INTRU et directrice de recherche, viendra mettre en perspective ce travail de doctorat en qualité de répondante.

La séance aura lieu à l’université François-Rabelais à Tours, au 3, rue des Tanneurs, salle 325, de 17h00 à 20h00. L’entrée est libre et ouverte à tous, sans inscription.

Le patrimoine filmique amateur à l’ère du numérique (archives françaises et étrangères)

Le film amateur est une matière culturelle particulièrement malléable et sincère. Il offre au spectateur un miroir permettant de se voir avec un nouveau regard. De plus, il ouvre sur le monde une fenêtre, plus petite mais aussi plus intime que celle du cinéma industriel. Grâce à sa mise en scène et sa représentation d’habitudes domestiques, de rituels sociaux et de relations familiales ou communautaires, il transmet à la fois la particularité individuelle et l’universalité humaine des gestes quotidiens. La démocratisation croissante de l’accès à l’équipement “léger” (depuis la pellicule en format 9,5 millimètres créée en 1922 jusqu’aux smartphones d’aujourd’hui) a permis à un nombre toujours plus grand de cinéastes amateurs d’enregistrer des événements, d’expérimenter avec cette forme visuelle directe et libre, de partager sa vision du monde avec ses proches… La fondation relativement récente des cinémathèques régionales et archives de films de famille leur a permis d’adopter immédiatement des modèles curatoriaux à la pointe de l’innovation. Or le passage à la convergence numérique depuis le nouveau millénaire pose de nombreux défis et offre tout autant d’opportunités aux archivistes. Lors du séminaire nous examinerons ainsi différentes initiatives et projets de cinémathèques, en France et dans le monde, qui exploitent les nouvelles technologies et réseaux globaux afin de mieux collecter, conserver et valoriser un patrimoine foisonnant.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.