Appel à contribution – “L’Ouest américain: une appropriation française”

Dans le cadre de son partenariat avec la Terra Foundation for American Art, l’INTRU relaie l’appel à contribution pour deux journées d’études organisées par la chercheuse Emily Burns à l’INHA les 22 et 23 mars 2016.

«Western : Rien de plus exotique pour un Européen que ce terme qui évoque les paysages de l’Ouest américain, parcourus de ‘cow-boys’ et d’Indiens. »

Jacques Portes, Une fascination réticente: Les États-Unis dans l’opinion française, 1870-1914 (Nancy : Presses Universitaires de Nancy, 1990), 85.

Annonçant la venue du spectacle de Buffalo Bill à Paris en 1889, The New York Times précisait qu’il serait « adapté pour s’accorder aux idées françaises ». Qu’étaient donc ces « idées françaises » et quelles représentations et projections de l’Ouest américain contenaient-elles ? Ces deux journées s’attacheront à répondre à cette question en étudiant la réception des idées et des images de l’Ouest américain en France et leur appropriation dans les domaines de l’histoire, la littérature, l’art, la culture visuelle, la philosophie, les exhibitions et spectacles ethnographiques, et le cinéma. Si la fascination pour l’Ouest américain en Allemagne et en Grande-Bretagne a fait l’objet de nombreuses publications, il n’existe pas d’étude comparable pour la France. Ces journées d’études visent à combler cette lacune en mettant en lumière le rôle artistique et historique que l’Ouest américain a joué dans l’imaginaire français. Les appropriations françaises de l’Ouest américain peuvent être envisagées comme des exemples de ce que l’historien de l’art Martin Powers nomme « cultural politics », autrement dit une dynamique de pouvoir culturelle qui offre un cadre pour appréhender les identités et mythologies nationales construites par l’émulation internationale. Dans son essai « The Cultural Politics of the Brushstroke » (Art Bulletin, juin 2103), Powers écrit que « les relations de pouvoir culturelles sont par nature dialectiques ; elles émergent lorsqu’un intellectuel interprète ou re-interprète une tradition qui n’est pas la sienne ».

Le but de ces journées est d’explorer la manière dont l’Ouest américain a été défini dialectiquement dans l’imaginaire français et mis au service de différentes projections culturelles. Comment et pourquoi les idées sur l’Ouest américain ont-elles évolué au fil du temps ? Les interventions pourront aborder à la fois la construction et la réception des idées de l’Ouest américain en France et contextualiser les représentations de ses différent aspects – par exemple, le paysage, les populations autochtones, le chemin de fer, le cowboy, etc. – en les envisageant dans leur cadre historique et leurs trajectoires.

Les propositions de communication, en anglais ou en français, pourront porter aussi bien sur l’histoire de l’art et la culture visuelle françaises du dix-huitième siècle à nos jours que sur des études comparatives des appropriations de l’Ouest américain dans d’autres contextes nationaux. Une attention particulière sera prêtée aux propositions portant sur la mise en scène muséographique française de l’Ouest américain. Les propositions de communication (titre et résumé de 300 mots et un cv de 2 pages) sont à envoyer avant le 1er décembre 2015 à Emily.Burns@inha.fr. Les présentations dureront 25 minutes.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.