Laurent GERBIER

© Marie Pétry

© Marie Pétry

Maître de conférences en philosophie à l’Université François-Rabelais de Tours (département de philosophie). Rattaché au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323 du CNRS). Un curriculum vitae comportant les activités de recherche et d’enseignement en philosophie de la Renaissance est consultable en ligne.

Membre associé du laboratoire InTRu (Interactions, Transferts, Ruptures – artistiques et culturels, EA 6301, Université François-Rabelais, Tours) depuis 2010, membre élu du conseil de laboratoire depuis 2011.

Membre de l’association LPCM (Association internationale des chercheurs en Littérature Populaire et Culture Médiatique) depuis 2011.

Co-directeur, avec Cécile Boulaire, de la collection « Iconotextes » (Presses universitaires François-Rabelais).

Membre du comité de lecture de Comicalités. Études de culture graphique [http://comicalites.revues.org/].

Membre du comité de lecture de Belphégor. Littérature populaire et culture médiatique [http://belphegor.revues.org/].

Champs de recherche

  • Philosophie morale et politique de la Renaissance et de l’âge classique
  • Histoire et théorie de la bande dessinée, XIXe-XXIe siècles
  • Épistémologie de la culture, XIXe-XXIe siècles

Cursus académique

  • Depuis 2004 : Maître de conférences (histoire de la philosophie de la Renaissance et de l’âge classique), Université de Tours (département de philosophie / CESR)
  • 2001-2004 : Maître de conférences (histoire de la philosophie, du Moyen âge à l’âge classique), Université d’Aix-Marseille-I
  • 2000-2001 : Maître de conférences (philosophie de l’éducation et de la citoyenneté), IUFM du Nord-Pas-de-Calais
  • 1999 : doctorat de philosophie (CESR, Tours) : « Histoire, médecine et politique. Les figures du temps dans le Prince et les Discours de Machiavel » (dir. B. Pinchard)
  • 1998-2000 : ATER à l’ENS de Fontenay/St-Cloud
  • 1995-1998 : AMN à l’Université de Tours
  • 1994 : agrégation de philosophie
  • 1991-1995 : élève de l’ENS de Fontenay/St-Cloud

1. Activités d’enseignement liées à la bande dessinée

  • « Études de la bande dessinée », séminaire semestriel organisé de 2002 à 2007 par L. Gerbier, E. Chantrel et F. Ferro à l’ENS Ulm (Paris).
  • « Histoire et théorie de la bande dessinée, XIXe-XXIe siècles », cours donné dans le cadre de l’UE Libre « Images narratives : Album, Cinéma d’animation, Bande dessinée » (resp. C. Boulaire, L. Gerbier et V. Vignaux), niveau L2-L3, 2008-2010 (Tours).
  • « Texte et images », cours donné dans le cadre du M1Pro « Culture et médiation des arts du Spectacle » (resp. M. Alev), 2010-2011 (Tours).
  • « Histoire de l’édition de bande dessinée », cours donné dans le cadre du M2Pro « Patrimoine écrit et édition numérique » (CESR), depuis 2009 (Tours).
  • « Représentation de la maladie et de la médecine : études culturelles, études visuelles », coordination du cours donné dans le cadre des enseignements de sciences humaines en médecine, L3 de médecine, 2012-2015 (Tours).
  • « Textes et images », participation au cours collectif du Master 2 « Renaissance : genèse de l’Europe moderne » (CESR), depuis 2013 (Tours).
  • « Le roman graphique », cours donné dans le cadre du M1 « Bande dessinée » (Université de Poitiers / EESI d’Angoulême), depuis 2013, à l’École Européenne Supérieure de l’image (Angoulême).

2. Choix de publications liées à la bande dessinée

  • « Nouvelle dissection du 9e Art » (entretien avec Thierry Groensteen), 9e art : Les Cahiers du Musée de la Bande Dessinée, n° 5, Angoulême, 2000, p. 132-133.
  • « La voie romanesque », dans Thierry Groensteen (éd.), Maîtres de la bande dessinée européenne, Paris, BNF/Seuil, 2000, p. 174-182.
  • « L’art de lire comme patrimoine immatériel : une histoire empirique de la bande dessinée » (compte-rendu critique de Thierry Smolderen, Naissances de la Bande Dessinée, de William Hogarth à Winsor MacCay, Bruxelles, Les Impressions Nouvelles, 2009), Fabula, août 2010. [http://www.fabula.org/revue/document5840.php]
  • « Fraxinologie, ou les souterrains de l’Hergéologie », postface à Pierre Fresnault-Deruelle, Hergéologie. Cohérence et cohésion du récit en images dans les aventures de Tintin, Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, coll. « Iconotextes », 2012, p. 169-187.
  • « Le trait et la lettre. Apologie subjective du lettrage manuel », Comicalités. Études de culture graphique, septembre 2012. [http://comicalites.revues.org/1202]
  • « L’ordre des rêves, des images aux récits », dans Thierry Groensteen (éd.), Nocturnes. Le rêve dans la bande dessinée, Angoulême-Paris, CIBDI-Citadelles & Mazenod, 2013, p. 183-196.
  • (éd.), Hybridations. Rencontres du texte et de l’image, Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, 2014.
  • « La séquentialité problématique des carnets de voyage de dessinateurs », dans G. Dégé et O. Deloignon (éd.), La Séquence du regardeur, Strasbourg, HEAR, 2014, p. 95-107.
  • « ‘Se donner un genre’ : grandeur et décadence de l’autobiographie dessinée », dans B. Mitaine et V. Alary (éd.), Autobio-graphismes. Bande dessinée et représentation de soi, Genève, Georg, « L’Équinoxe », 2015, p. 29-46.