Timothée BARTKOWIAK

Doctorante en Histoire de l’art, spécialité Histoire de l’architecture contemporaine, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert.

Sujet de thèse : Chambord : domaine princier, domaine national. Étude des travaux du château (1802-1915).

contact : tim.bartkowiak@orange.fr

Parcours académique

2012-2018 Doctorat d’histoire de l’art, spécialité histoire de l’architecture contemporaine, Université François-Rabelais, Tours, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert (Université Paris-Sorbonne).

2013-2014 MBA de management de projets culturels, Groupe EAC, Paris. Spécialité « Musées et Patrimoine ».

2011-2012 Master d’histoire contemporaine (mention très bien), Université Paris IV-Sorbonne, sous la direction d’Eric Mension Rigau.
Sujet : La vie du musée et de ses collections pendant la Seconde Guerre mondiale : l’exemple du musée des Arts Décoratifs et du château de Versailles (1939- 1945)

2010-2011 Maîtrise d’histoire de l’art et d’archéologie (mention bien), Université Paris IV-Sorbonne, sous la direction de François Baratte.
Sujet : Les influences byzantines dans les édifices religieux d’Afrique du Nord (VIe siècle)

2007-2010 Licence d’histoire de l’art et d’archéologie, parcours histoire de l’art, Université Paris IV-Sorbonne.

2005-2008 Premier cycle d’histoire générale des arts, École du Louvre, Paris. Spécialité « Architecture, décor et ameublement des grandes demeures ».

2005 Baccalauréat scientifique, Sciences de l’ingénieur, option musique.

Recherche [retour]

Bourses de recherche

2012-2013 : bénéficiaire d’une allocation de formation et recherche attribuée par la Direction générale des patrimoines.

Présentation du projet de recherche

Notre travail interroge les sources multiples touchant aux travaux d’entretien, de rénovation, d’embellissement et de restauration du château de Chambord, monument voulu par François 1er . Il est question de mettre en lumière les pratiques du chantier sur un monument qui est classé en 1840, sur la liste des monuments historiques. Symbole du pouvoir d’Ancien Régime, il est au centre des querelles royalistes mais aussi des prétentions de l’État à l’acquérir. Ses châtelains illustres successifs : le général Augereau, le maréchal Berthier, la duchesse de Berry, Henri Dieudonné d’Artois plus connu sous le titre de complaisance « comte d’Artois », et les princes Robert, Élie et Sixte de Bourbon-Parme n’ont de cesse d’être soucieux d’entretenir, puis de restaurer les grandeurs passées de cet immense monument. De la prise de conscience patrimoniale au début du XIXe siècle à l’affirmation des théories nationales à la fin du XIXe siècle, il est question de retracer le parcours des différents architectes ayant œuvré au chevet de l’édifice, à la sortie de la Révolution française. Cela nous est rendu possible grâce aux abondantes sources administratives, aux mémoires de travaux et aux correspondances, que nous confrontons aux sources iconographiques. Cette thèse est aussi l’occasion de développer les rapprochements entre le château de Blois, dont le chantier-école mené par Duban et Baudot fait grandement parler de lui et le château de Chambord, où s’élaborent discrètement les interventions sur le vaisseau de cheminées, de tourelles, de terrasses et de toitures. L’étude des budgets alloués à cette renaissance d’un édifice de la Renaissance permet d’appréhender avec justesse, les conditions de mise en place des travaux tout long de la période allant de 1802 à 1915.

Enseignement [retour]

2017-2018 : contrat d’enseignement au lycée professionnel /CFA La Saussaye, Sours (172 H) pour les élèves de BTS : socio-culturel (CM) ; littérature, architecture et peinture aux XIXe et XXe siècles

2013 – 2014 : Contrat d’enseignement à l’université François-Rabelais, Tours (69H Eq TD) et à l’École Brassart (32H Eq TD), Tours

    • L1 : Histoire de l’art contemporain (TP) ; architecture du XIXe siècle. 48 h Eq TD
    • L3 professionnelle communication visuelle : Architecture et photographie au XIXe siècle (CM et TP : 21H Eq TD)
  • 1ère et 2ème année : histoire de l’art contemporain ; architecture, peinture, sculpture et photographie (CM + TD : 32H Eq TD)

Autres activités [retour]

2014-2015 : Contrat d’ingénieur d’étude au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tours (projet régional Intelligence des patrimoines soutenu par la région Centre-Val de Loire, chantier Chambord-châteaux)

Communications [retour]

Colloques et journées d’étude

  • 2018-10-25, Chambord, Domaine national de Chambord, Colloque L’image de Chambord – « La recherche d’une renaissance de Chambord : le château comme symbole architectural du pouvoir au XIXe siècle » sous l’invitation de Véronique Tellier Cayrol (MCF en droit, Université François-Rabelais, Tours) dans le cadre du projet Intelligence des Patrimoines (APR).
  • 2017-06-12, Tours, Université François-Rabelais, Journée doctorale InTRu Corpus – « Les sources manuscrites et iconographiques des fonds Berthier et de Chambord : le choix des documents du corpus »
  • 2016-06-13, Tours, Université François-Rabelais, Journée doctorale Actualité de la recherche laboratoire INTRU– « Chambord : domaine princier, domaine national. Étude méthodologique du château des débuts de la Révolution à l’après Seconde Guerre mondiale »
  • 2015-09-24, Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, Journée d’étude Représentation des châteaux royaux en Val de Loire. Du lieu de pouvoir au lieu de patrimoine – « Le château de Chambord : étude critique des travaux voulus par le Comte de Chambord (1830-1883) »
  • 2013-04-03, Paris IV-Sorbonne, Séminaire de master d’histoire sociale et culturelle – « Chambord : un domaine princier à l’épreuve du temps ? Étude historique du château et de son domaine de la fin du XVIIIe au début du XXe siècle »
  • 2013-06-13, Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, Journée doctorale – « Chambord, la famille Bourbon-Parme et l’État. Étude d’un château et de son domaine vue par le prisme de la micro-histoire »

Conférences

    • 2016-10-20, Blois, Bibliothèque Abbé Grégoire, Cycle de conférences 2016/2017 – « La restauration du château de Chambord au début du XIXe siècle : naissance de la notion patrimoniale contemporaine », sous l’invitation de l’association des Amis du Vieux Blois.
  • 2015-10-21, Fondation Napoléon, Conférence Cercle d’Études session automne 2015 – « Le maréchal Berthier et Chambord : vers une mise en place de la restauration architecturale appliquée à un château sous l’Empire ? », sous l’invitation de Thierry Lentz.

  • 2014-04-09, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Séminaire Rois et châteaux – « Chambord face à la Grande Guerre : un tournant décisif dans l’histoire d’un château et de son domaine »

Publications [retour]

Ouvrages collectifs

2018 « Le château de Chambord au XIXe siècle : étude critique des travaux voulus par le comte de Chambord (1830-1883) », Représentation des châteaux royaux en Val de Loire : du lieu de pouvoir au lieu de patrimoine – XIXe-XXIe siècles, Éditions Orizons (à paraître en 2018)

2013 Notices scientifiques dans le catalogue collectif de l’exposition « Madame Élisabeth : une princesse à l’ombre de Versailles », Silvana Editoriale, 2013

Articles

2018 « Un maréchal d’Empire et l’usufruit de Chambord : la principauté de Wagram (1809-1820) : un cadeau empoisonné ? », Napoléonica ( à paraître en 2018)

2018 « Les travaux entrepris au château de Chambord sous l’Empire », La Revue du Souvenir Napoléonien (à paraître en 2018)

2017 « Étude des pensées patrimoniales à travers l’exemple du château de Chambord (de la fin du Consulat à la fin du Premier Empire », Bulletin de l’association pour la protection du Vieux Blois et de ses environs, Chez l’éditeur, février 2017

[retour en haut]