“Lisons aux nourrissons”

Le projet de recherches “Lisons aux nourrissons” (qui s’est temporairement appelé “lire aux bébés”, comme on le voit dans certains documents historiques sur ce blog), porté par Cécile Boulaire, est le fruit d’une collaboration étroite avec l’association d’éducation populaire Livre Passerelle qui aborde l’album pour enfants comme le medium d’une relation littéraire adressée à l’enfant et son entourage, dans une perspective d’émancipation et d’insertion.

Mise à jour juillet 2023.

Médier le lien par la parole

“Lisons aux nourrissons” est né de la rencontre avec Laurence Lambert, orthophoniste au sein du service de néonatologie du CHRU de Tours. Déplorant la difficulté qu’ont les parents de bébés grands prématurés à engager le lien à leur enfant, elle évoque notamment une parole “empêchée”. C’est dans ce contexte que naît l’idée de porter la parole dans les chambres des bébés eux-mêmes, avec le support de l’album, pour “prêter” aux parents les mots des poètes, et offrir ainsi l’instrument d’une adresse directe à l’enfant. On forme en effet l’hypothèse qu’une lecture offerte aux bébés et à leurs parents, créant le temps d’un échange la “bulle” enveloppante que la naissance médicalisée empêche les parents de construire, permettra à la dyade parent-enfant de vivre un moment d’échange médiatisé, au cours duquel le bébé laissera voir sa réceptivité et sa sensibilité, invitant ses parents à le considérer comme une personne avant d’être un patient. La simplicité et la gratuité de la lecture proposée, le prêt des albums pendant la durée de l’hospitalisation, l’ouverture d’un espace de partage culturel au sein d’un univers strictement médical sont les atouts de ce projet, destiné à faciliter le démarrage et l’enrichissement du lien au bébé par la parole adressée.

D’emblée, le projet “Lisons aux nourrissons” se déploie comme une recherche-action : il s’agit dans un premier temps d’installer une pratique culturelle dans un lieu de soin, pour, dans un second temps, analyser ses modalités et évaluer ses effets.

Une chambre du service de néonatologie du CHRU de Tours

Argumentaire scientifique

Les bébés nés prématurément ont un risque accru de développer divers troubles : retards d’acquisition du langage, retards d’apprentissages, mais aussi troubles de l’attachement[i]. En effet, la naissance prématurée et la nécessité pour le bébé de se développer dans un environnement atypique, aérien, en rompant le lien étroit avec le corps et la personne de la mère, perturbent son développement naturel. En parallèle, le contexte hospitalier ainsi que les émotions complexes liées à la prématurité du bébé déstabilisent chez les parents la construction du lien d’attachement. Or une abondante littérature scientifique récente souligne que les interactions précoces, notamment vocales, entre les parents et le bébé prématuré contribuent à réduire les risques liés à la prématurité[ii]. Les unités de néonatologie investissent donc activement dans les soins de développement, en s’efforçant d’y associer étroitement les parents[iii]. Cependant, la parole adressée au bébé par ses parents au sein des unités néonatales est souvent « empêchée » : par l’anxiété, la culpabilité, la pudeur, un sentiment d’inutilité ou un rapport déjà difficile à la parole, accentué en cas de contexte social défavorable. Des unités néonatales ont eu l’intuition d’accompagner les parents vers la pratique des chants et berceuses, dont des travaux récents ont montré la pertinence[iv]. On fait ici l’hypothèse que la pratique de la lecture d’albums pourrait être un autre moyen de déclencher, de la part des parents et des soignants, une adresse vocale précoce au bébé prématuré, améliorant la qualité de l’interaction parent-enfant et engageant de ce fait positivement son développement[v]. Cette recherche s’inscrit dans l’esprit d’une attention particulière aux 1000 premiers jours de l’enfant.


[i] Upadhyaya S., Chudal R., Luntamo T., Hinkka-Yli-Salomäki S., Sucksdorff M., Lehtonen L. et Sourander A., « Perinatal risk factors and reactive attachment disorder: A nationwide population-based study », Acta Paediatrica, 2020, vol. 109, no 8, pp. 1603‑1611.

[ii] Filippa M., Kuhn P. et Westrup B. (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development. Bridging the Gaps Between Research and Practice, Springer, 2017.

Caskey, M., Stephens, B., Tucker, R., & Vohr, B. (2014). Adult talk in the NICU with preterm infants and developmental outcomes. Pediatrics, 133(3), e578-e584.

Saliba S., Esseily R., Filippa M., Kuhn P. et Gratier M., « Exposure to human voices has beneficial effects on preterm infants in the neonatal intensive care unit », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992), 2018, vol. 107, no 7, pp. 1122‑1130.

[iii] Pladys P., Zaoui C., Girard L., Mons F., Reynaud A. et Casper C., French neonatal society position paper stresses the importance of an early family-centred approach to discharging preterm infants from hospital, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31774567/,  no 7, 2020.

[iv] Filippa M., Nardelli M., Della Casa E., Berardi A., Picciolini O., Meloni S., Lunardi C., Cecchi A.a, Sansavini A.a, Corvaglia L., Scilingo E. P., Ferrari F. et EVC Group, « Maternal Singing but Not Speech Enhances Vagal Activity in Preterm Infants during Hospitalization: Preliminary Results », Children, Février 2022, vol. 9, no 2, p. 140.

Lejeune F., Lordier L., Pittet M.e P., Schoenhals L., Grandjean D., Hüppi P. S., Filippa M. et Borradori Tolsa C., « Effects of an Early Postnatal Music Intervention on Cognitive and Emotional Development in Preterm Children at 12 and 24 Months: Preliminary Findings », Frontiers in Psychology, 2019, vol. 10, p. 494.

Lordier L., Meskaldji D.-E., Grouiller F., Pittet M. P., Vollenweider A., Vasung L.a, Borradori-Tolsa C., Lazeyras F., Grandjean D., Ville D. Van De et Hüppi P. S., « Music in premature infants enhances high-level cognitive brain networks », Proceedings of the National Academy of Sciences, 11 Juin 2019, vol. 116, no 24, pp. 12103‑12108.

Partanen E., Mårtensson G.f, Hugoson P., Huotilainen M., Fellman V. et Ådén U., « Auditory Processing of the Brain Is Enhanced by Parental Singing for Preterm Infants », Frontiers in Neuroscience, 4 Avril 2022, vol. 16.

[v] Tereno S., Savelon S.V., Guedeney A. « Preventive parent-young child interaction interventions to promote optimal attachment ». Curr Opin Psychiatry. 2019 Nov.

Vandormael C., Schoenhals L., Hüppi P. S., Filippa M. et Borradori Tolsa C., « Language in Preterm Born Children: Atypical Development and Effects of Early Interventions on Neuroplasticity », Neural Plasticity, 2019, vol. 2019, p. 6873270.

Deux sites

Le projet, conçu avant la crise du covid 19, a connu une bifurcation directement liée au contexte sanitaire. Alors que les lectures devaient démarrer au sein du service de néonatologie du CHRU de Tours, la fermeture du service à tout public, pendant près d’une année, a conduit à un arrêt temporaire du projet. Cependant, à la fin du premier confinement, l’équipe est sollicitée par un autre service pédiatrique : à Amboise, le service de psychiatrie périnatale HOPE (hôpital parent-enfant) du CHIC souhaiterait offrir des lectures aux dyades parent-bébé qui y sont accueillies, et qui ont particulièrement souffert de l’isolement né du confinement. Le projet s’y déploie donc dès septembre 2020, tandis qu’en néonatologie il faut attendre le printemps 2021 pour voir démarrer les lectures. À partir de 2021, les lectures ont lieu dans les deux services hospitaliers.

Albums disposés dans la salle d’éveil du service HOPE, CHIC Amboise-Château-Renault

Un partenariat

Le projet “Lisons aux nourrissons” associe étroitement le laboratoire InTRu (Cécile Boulaire) et l’association d’éducation populaire Livre Passerelle. Au CHRU, il associe aussi la Bibliothèque Municipale de Tours, qui coopère à la fois par le prêt de longue durée d’un grand nombre d’albums, et par la mise à disposition d’une lectrice deux matinées par mois.

Financeur

Le projet “Lisons aux nourrissons” a fait l’objet, depuis sa création, d’un certain nombre de subventions, sans lesquelles ni les lectures, ni les actions de recherches ne seraient possibles.

  • en 2020, 2021 et 2022, l’association Livre Passerelle a vu ses interventions financées dans le cadre du programme “Culture & santé” DRAC-ARS de la région Centre-Val de Loire.
  • en 2020 l’association Livre Passerelle a été lauréate, pour ce projet, du Grand Prix du Jury “enfance et parentalité” de la Fondation Crédit Mutuel pour la lecture.
  • en 2023, les interventions de l’association Livre Passerelle sont financées dans le cadre des 1000 Premiers jours de l’enfant (à HOPE, projet porté par la communauté de commune Val d’Amboise; en néonatologie, projet porté par le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire).

Équipement

Les albums permettant l’intervention ont fait l’objet de financements divers, pour lesquels l’équipe investie dans “Lisons aux nourrissons” est extrêmement reconnaissante :

  • la valise de transport et les albums utilisés à Hope ont été pour partie financés par le laboratoire InTRu.
  • les supports de communication (kakemono, badges, affiches, cartes-souvenirs laissées aux familles) utilisés en néonatologie sont financés par le laboratoire InTRu.
  • les chariots métalliques, supportant une désinfection poussée, indispensables aux lectures en néonatologie, ont été financés par la Filière Lettres et par l’UFR Lettres & Langues de l’Université de Tours.
  • les albums présents en néonatologie, outre ceux qui font l’objet d’un prêt longue durée de la BM de Tours, ont été achetés grâce à des dons récoltés par le Fonds de Dotation du CHRU de Tours.

Hygiène

Le trajet des albums au sein du service de néonatologie a été examiné en collaboration avec le service d’hygiène du CHRU de Tours, afin de s’assurer que les lectures ne présenteraient aucun risque de transmission de germes. Cet échange a donné lieu à l’élaboration d’un protocole (visuels Gabrielle Guillaume).

Historique

  • juin 2019 : début du montage du projet.
  • septembre 2020 : démarrage des lectures hebdomadaires à HOPE.
  • janvier 2021: démarrage des lectures en néonatologie, mais seulement dans “l’espace parents”.
  • 9 mars 2021: présentation du projet dans le cadre du séminaire de recherche de l’InTRu. Vidéo disponible.
  • 6 avril 2021 : premières lectures aux bébés dans le service de néonatologie. À compter de cette date, elles sont hebdomadaires.
  • 17 septembre 2021 :« Lire aux bébés : lectures d’albums à l’unité parents-bébé d’Amboise », intervention de Cécile Boulaire, Agathe Saby (psychiatre à Hope), Coline Loncle (éducatrice de jeunes enfants à Hope), Elise Fidry (psychologue à Hope), dans le cadre des Journées francophones des unités de soins conjoints parents bébé, Limoges.
  • octobre 2021 : parution de Christine Boutevin et Frédéric Torterat, « Entretien avec Cécile Boulaire », Tréma [En ligne], 55 | 2021, mis en ligne le 20 octobre 2021, consulté le 24 juillet 2023. URL : http://journals.openedition.org/trema/6479
  • 14 octobre 2021 : « Hope : du nouveau en psychiatrie périnatale. Lectures d’albums à l’unité parents-bébé d’Amboise » avec Agathe Saby, 33e journées de soins infirmiers pédiatriques, Hôpital pédiatrique Clocheville (CHRU Tours).
  • 18 novembre 2021 : intervention de Cécile Boulaire devant l’association Mille feuilles et petits lus, dans le cadre de la journée « Le livre : un moment de partage et d’éveil culturel dès la naissance »: Lire à voix haute des albums choisis. Compte-rendu disponible.
  • 30 novembre 2021 : « À quoi ça rime de lire aux bébés ? », conférence de Cécile Boulaire dans le cadre des 10 ans du programme Histoire de lire, BM de Tours / service petite enfance de la ville de Tours / association Livre passerelle.
  • 18 mars 2022 : « Lire des histoires à des bébés relève-t-il du bon sens?… », matinée de conférence de Cécile Boulaire pour l’association Lis avec moi-La Sauvegarde du Nord, 18 mars 2022 (Lille / en ligne).
  • 8 avril 2022 : animation par Cécile Boulaire d’une table ronde internationale sur les programmes de lectures aux bébés dans le cadre du Webinaire national « Premières Pages » (Ministère de la culture)
  • juin 2022 : signature d’un contrat de recherches entre le laboratoire InTRu, le CHIC Amboise-Château-Renault, et l’association Livre passerelle “Lire aux bébés. Lectures d’albums aux dyades mère-enfant dans un service de psychiatrie périnatale“. 
  • juillet 2022 : le service de néonatologie du CHRU de Tours finaliste du prix “SOS préma” pour un projet consistant à offrir de livres neufs aux bébés les plus fragiles, à qui des livres ayant déjà circulé au sein du service ne peuvent pas être prêtés pour des raisons d’hygiène.
  • 27 septembre 2022 : Cécile Boulaire invitée par le service de néonatologie de l’hôpital Delafontaine (Saint-Denis), désireux de monter à son tour des lectures d’albums.
  • 13 octobre 2022 : Manuela Filippa invitée de l’InTRu: La voix maternelle et le bébé prématuré. Enregistrement disponible.
  • 24 octobre 2022 : intervention de Cécile Boulaire dans le cadre de la journée “Lire avec son bébé-Sharing Emotions”, Université de Genève (Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation).
  • 17 novembre 2022 : « Lire des histoires à des bébés », conférence de Cécile Boulaire à la demande de l’association Achil Acepp,Tours.
  • 2022 : parution de Boulaire, C., Fidry, E., Loncle, C., Métais, C. & Saby, A. (2022). « Lire aux bébés » et soins en périnatalité : une expérience innovante en unité parents-bébé. Spirale, 103, 144-151. https://doi.org/10.3917/spi.103.0144
  • janvier 2023 : l’InTRu décroche un projet “Kaléidoscope”: Lire en bruits aux tout-petits. La poétesse Axelle Glaie va accompagner les lectures adressées aux bébés prématurés, puis consacrera l’année à la création de textes “sur mesure”.
  • 13 janvier 2023 : intervention de Cécile Boulaire devant l’association Parentel (Quimper): “Offrir des mots et des histoires aux bébés et aux parents. Lire aux tout-petits et soutenir le lien parents/enfant en structure hospitalière“.
  • 9 février 2023 : intervention de Cécile Boulaire dans le cadre des conférences Médisciences de la Faculté de médecine de Tours. Vidéo disponible.
  • février 2023 : passage en phase 2 de candidature à l’Agence Nationale de la Recherche pour un projet intitulé APLAN, “Analyse pluridisciplinaire de lectures d’albums en néonatologie”
  • 2023 : parution de Cécile Boulaire, « Rythm and Musicality in baby books », Children’s Literature in Education, 2023 (DOI: 10.1007/s10583-023-09528-w) [https://rdcu.be/c749g]

Liste de toutes les actualités de l’InTRu liées à ce projet.

Développement des réflexions sur le ‘carnet de recherches’ de Cécile Boulaire, Album ’50.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search